grimporama.com

Chimpanzodrome... "anniversaire"

 

.

Chimpanzodrome, le 7c+ du Saussois avec Jean-Pierre Bouvier.
Jean-Pierre Bouvier "La Mouche" a réalisé le 18 mai 2001 "Chimpanzodrome" 7c+ en solo.
Un exploit qui vingt ans après la première réalisation en avril 1981 par Jean-Pierre lui-même, nous montre que "La Mouche" est toujours plus en forme que jamais.

Voie mythique du Saussois, elle fut en 1981, la deuxième voie la plus difficile de l’hexagone.
A l’époque, seul Patrick Bérhault avait réalisé un niveau de difficulté équivalent quelques temps auparavant à La Loubière au nord de la Principauté de Monaco en enchaînant "La Haine".
De ces deux performances de très haut niveau pour l’époque, seule "Chimpanzodrome" eu un succès très médiatisé dans la presse spécialisée.

Initialement appelée "La Bérhault Stakano", elle avait été découverte par Jean-Claude Droyer qui l’avait par la suite équipée. Jean-Pierre s'y était attaqué en avril 1981 et avait réussi l’enchaînement de la voie après seulement deux jours de travail et quelques essais. Exploit qui restera longtemps dans les mémoires, alors que de nos jours ce niveau de cotation est de plus en plus courant tout en restant une cotation de très haut niveau.

Depuis lors, cette classique a été parcourue et reparcourue.
Des réalisations les plus étonnantes et originales, on notera le solo en 1984 de Marc Le Menestrel et de Jean-Baptiste Tribout, la très originale ascension de la voie par Jacky Godoffe pieds nus ou encore Marc Le Menestrel qui réalisera la voie les yeux bandés.
Maintenant pour relever le challenge, s'il y a challenge, reste à faire "Chimpanzodrome", en solo, pieds nus, les yeux bandés…


Pour revenir à des propos plus sérieux, Jean-Pierre me disait en conclusion que cette fameuse voie, qu’il connaît sur le bout des doigts, et c’est peu dire, il l'a réalisée en tout et pour tout une douzaine de fois. Toutes ces réalisations se décomposant ainsi sur vingt ans :
- En avril 1981, la première, en tête après travail, (pour l'anecdote, des grimpeurs sur le parking
  en bas de la falaise prétendirent avoir entendu claquer les tendons de Jean-Pierre durant
  l'ascension).
- Une dizaine de fois en moulinette.
- Et pour conclure le 18 mai 2001 en solo.

Les caractéristiques de la voie :
- Niveau 7c+, à l’époque il était difficile d’afficher une cotation, on
  parlait de "Chimpanzodrome" entre 7c+/8a. La voie ne vit d'ailleurs
  pas de répétition avant presque 1 an.
- Longueur, environ 15 mètres d’escalade avec un dévers très à
  doigts. Un des crux de la voie se situant au deuxième point avec
  un bi-doigts main gauche que l’on doit reprendre en inversée pour
  se replacer. Pour "La Mouche", 1.62m, un pas morpho en milieu
  de voie dans la traversée sous le surplomb avant d’atteindre ce
  fameux bi-doigts.
- La sortie, une affaire de continuité, pas gagnée du tout après le
  déploiement d’énergie et surtout de doigts que demande
  l’enchaînement.

 



© Copyright Grimporama.com